10
Avr
09

Création du comité local DAL 44 et bientôt 35…

logo-dal

Réquisitions, Habitat choisi, Non aux expulsions

Objet du DAL44 :
– l’information, la défense, le soutien, pour le relogement des personnes sans domicile, mal logées ou expulsées.
– l’application de la loi de réquisition des immeubles et logements vacants.
– l’arrêt des expulsions sans relogement.
– la promotion d’actions relatives à un habitat pour toute personne subissant la crise du logement.

Plus globalement : promouvoir et défendre, par tous les moyens appropriés, le droit à un logement décent et choisi pour toutes et tous.

Publicités
10
Avr
09

[Nantes] Concert de Soutien aux Entarteurs & inculpés de la lutte de Notre Dame des Landes


A partir de 20 heures : les groupes :

OPA (orchestre poétique d’avant guerre d’improvisation)

Fierrot le Pou (punk rock glacial)

Ralat’s (punk rock)

Tome A (minimal techno)

causerie, infokiosk, bouffe.

entrée prix libre

09
Avr
09

falogo

Présente dans la manifestation contre le sommet de l’OTAN, où elle a porté ses
revendications antimilitaristes au sein du cortège libertaire, la Fédération
anarchiste s’inscrit en faux contre les propos de la ministre des forces de
répression visant à accréditer l’idée qu’elles auraient été débordées . Pendant
douze heures samedi 4 avril, la quinzaine de milliers de personnes qui avaient pu
parvenir sur le trajet n’ont pu accomplir un geste, effectuer un déplacement qui
n’ait été contrôlé par des effectifs policiers supérieurs en nombre (11.000
français, 15.000 allemands) et dotés des équipement les plus modernes en la matière
: aucun manifestant n’a pu échapper aux caméras postées sur les trois hélicoptères
dont le bruit lancinant contribuait à créer une ambiance de guerre, et d’où étaient
projetées des grenades lacrymogènes, pas plus qu’il n’était possible d’éviter la
surveillance d’un drone, ni celle des caméscopes dont se servaient les CRS, Gardes
mobiles et officiers de la BAC. Aucun manifestant ne pouvait s’extraire du parcours
imposé par la préfecture dans la zone portuaire, véritable souricière où tous les
mouvements du cortège étaient prévus et canalisés, avec un départ au milieu d’une
chicane de camions de CRS disposés pour faire un premier filtrage et, probablement,
humilier et provoquer des réactions d’hostilité justifiant l’emploi de la force.
Puis c’est pris en tenailles, littéralement bloqué à l’avant et à l’arrière, dans
une véritable embuscade militaire, que chacun a dû, mains levées, passer devant une
double haie de robocops bien décidés à briser jusqu’au bout le moral des militants
qui ne pouvaient imaginer que la police d’une aussi belle démocratie ne pouvait se
comporter avec autant de morgue, de sauvagerie, et il faut porter au crédit de la
détermination calme des cortèges libertaire et kurde le fait que la fin de la
manifestation ne se soit pas soldée par un affolement général et un bain de sang.
Même après la dislocation, les manifestants n’ont pas eu le choix de l’itinéraire
pour parcourir à pied dans une ambiance de retraite de Russie les dix kilomètres
qui les séparaient du camp de la Ganzau ;les faits sont établis, les policiers
étaient postés à chaque intersection, à qui fera-t-on croire qu’ils étaient en
nombre insuffisant ? La réalité est terrible à admettre, mais il est du devoir
politique de la Fédération anarchiste de dire le vrai : cette manifestation a subi
une lourde défaite ; pis, le combat revendicatif n’a pas eu lieu, tant les slogans
scandés au milieu d’usines désertes paraissaient dérisoires….

Dans ces conditions, la thèse des débordements au pont de l’Europe relève du
mensonge d’Etat, le choix a été fait de sacrifier un quartier défavorisé pour faire
la part du feu, ce choix n’avait d’autre motivation que de justifier la répression
et d’empêcher la population de fraterniser avec les manifestants ; le dispositif
policier était au point, de l’aveu même d’Alliot-Marie, et le maire de Strasbourg,
qui adopte une posture de dénonciation, était dans la confidence depuis le début,
il s’agit donc purement et simplement d’une combinaison cynique dont les habitants
d’un quartier défavorisé, plus faciles à punir et à surveiller que les flux de
capitaux, ont fait les frais, ce qui, à l’évidence, n’a pas suffi à désolidariser
les strasbourgeois des militants.

Pour la Fédération anarchiste, c’est le visage de la guerre des classes dans un
très proche futur qui s’est dessiné à Strasbourg pendant le sommet de l’OTAN, pour
elle, seul un mouvement social généralisé peut vaincre la brutalité policière et
débarrasser la planète des fauteurs de guerre.

Fédération anarchiste, lundi 6 avril.

09
Avr
09

Communiqué de presse Un Condamné du 29 janvier à Saint-Nazaire libéré après Appel

stnazaire

Par un délibéré rendu le 1er avril, la Cour d’Appel de Rennes vient
de réviser la peine de Tony, qui avait été condamné par le Tribunal
de Saint-Nazaire à 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt après
la manifestation du 29 janvier.

Tony est sorti de la maison d’arrêt de Nantes hier soir, la Cour
d’appel de Rennes ayant pondéré le jugement de Saint-Nazaire en
ramenant sa peine à 2 mois fermes et 2 mois avec sursis.

Ce délibéré confirme l’iniquité des jugements rendus dans la
précipitation des procédures de comparution immédiate, et confirme la
justesse des analyses du CODELIB qui combat cette justice
d’exception, au nom des libertés fondamentales.

Nous pouvons remarquer que la Cour d’Appel ne pouvait retenir la
relaxe, qui pourtant s’imposait de notre point de vue compte tenu du
dossier. Car prononcer une peine inférieure au temps de prison
effectué aurait permis à Tony d’engager une procédure de réparation
contre l’Etat pour le préjudice de l’emprisonnement déjà subi. La
Cour d’Appel a donc prononcé la plus petite peine envisageable.

C’est une première victoire sur le terrain juridique, qui en appelle
d’autres. Nous ne pouvons que nous en réjouir, et intensifier notre
lutte contre l’instrumentalisation de la justice à des fins de
politique sécuritaire, et poursuivre les recueils de témoignages pour
alimenter la défense des personnes poursuivies.

Saint-Nazaire le 2 avril 2009
CODELIB

www.codelib.info

08
Avr
09

STRASBOURG : COMMUNIQUE DE la Coordination des Groupes Anarchistes

Le sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Strasbourg les 3 et 4 Avril 2009 à été
l’occasion d’une répression et d’une violence policière plus forte que jamais face
à laquelle les militants de la coordination des groupes anarchistes ne peuvent que
s’élever.

Sommet de la guerre contre les populations du monde et de la militarisation
mondiale, le sommet de l’OTAN a aussi été celui de la violence d’État, dans
l’objectif d’empêcher la contestation des guerres menées par les maîtres du monde.
Interventions policières pour décrocher des drapeaux de paix, arrestations
arbitraires de masse (300 le 2 avril, 300 le 4 avril), fichage systématique à
l’arrivée et au départ de Strasbourg, ville en état de siège, utilisation répétée
de tir de flash-ball ainsi que de gaz et de grenades assourdissantes et explosives
dont la dangerosité n’est plus à prouver aux vues du nombre des manifestants
blessés, coups de matraques et jets de pierres par des CRS sur les manifestants
témoignent de la force et de la violence du système répressif mis en place.

Le pire sera atteint dans la journée de samedi ou de nombreux manifestants seront
empêchés de rejoindre le lieu de départ de la manifestation. Blocage de 7000
manifestants en Allemagne, les autres ne rejoindront la manifestation qu’après de
violents affrontements avec la police. Mais surtout manifestation interdite de
fait, malgré le parcours accepté par la préfecture, et cloisonnée dans une rue du
port où les CRS, bloquant le cortège, ont tiré de nombreuses grenades lacrymogènes
et assourdissantes au sein même des manifestants compressés les uns contre les
autres, occasionnant plusieurs blessés. Dimanche la répression continuait aux
abords du village autogéré et la police saisissait l’ensemble des photos et vidéos
prises par des manifestants.

Face à ce déchaînement policier (dont les suites judiciaires ne font que commencer
à l’encontre des manifestants arrêtés), et à cette limitation évidente du droit de
manifester le traitement médiatique ne s’est intéressé depuis 48H qu’aux
destructions matérielles, qu’il a toutes attribuées aux manifestants, relayant
unilatéralement les versions préfectorales.

La /Coordination des Groupes Anarchistes/ dénonce le cran passé par l’État dans la
répression ainsi que le traitement médiatique relevant de la contre information qui
a suivi. Nous réclamons l’arrêt des poursuites contre les manifestants et la
libération des emprisonnés. Une fois de plus la violence contre les personnes est
celle de l’État, des puissants qui, par l’armée et le capital, règnent sur le
monde.

*A bas l’OTAN. A bas le système répressif et sécuritaire !*

le 6 avril 2009
Relations Extérieures de la Coordination des Groupes Anarchistes

Retrouvez le communiqué au format pdf ici

08
Avr
09

Le Nouvel Educateur n°192 (Revue de l’ICEM-Pédagogie Freinet)

icem1

« Le Nouvel Educateur », La revue pédagogique de l’ICEM – pédagogie Freinet vient de paraître.
n° 192 – Avril 2009
revue bimestrielle
abonnement 35 euros – le numéro 8 euros

La pédagogie Freinet a assurément une façon d’envisager la classe aux
antipodes des regards traditionnels.
Il y a bien sûr les principes bien connus, ceux de la méthode naturelle,
du tâtonnement expérimental, de la coopération et de l’expression libre,
que nous ne cessons d’interroger et d’étudier dans le Nouvel Educateur et
dans toutes les occasions de rencontres au sein de l’ICEM.
Et pourtant, derrière tout cela – et peut-être devant ? – il y a une chose
qu’on oublie souvent de nommer, car non quantifiable, voire difficilement
définissable, qui fait de notre quotidien de classe un étonnement
permanent.
Cette réalité, c’est celle de l’inattendu, thème du dossier de ce numéro.
Egalement

Des paroles de pédagogues et de chercheurs.
Les pages des secteurs Maternelle et Second degré
et du Chantier Outils.
L’actualité et aussi des livres à lire, des albums pour la jeunesse et nos
dernières parutions.

Extraits en ligne

SOMMAIRE

Billet d’humeur

Droits de l’enfant, la France au rapport ! Catherine Chabrun

Chronique

Tous ensemble, tous ensemble ! Martine Boncourt

Hommage

Paul Le Bohec, Nicolas Go

Dossier –Pédagogie Freinet : L’inattendu au quotidien

Éditorial, Éloge de l’inattendu en pédagogie Freinet, Daniel Gostain

1ère partie : L’inattendu

Il se passe de ces choses dans nos classes !, Groupe départemental parisien
Cet imprévu qui est rendu possible et même désirable dans nos classes, cette chose qui nous échappe, nous en avons parlé ensemble dans une réunion du groupe départemental parisien, l’IPEM.

« Maître, on prépare une surprise… », Philippe Durand
Philippe Durand est enseignant spécialisé en RASED, à Vaucouleurs dans la Meuse, il nous raconte un magnifique moment de classe.

Une collègue de huit ans, l’irruption de la rencontre vraie en pédagogie Freinet, Laurent Ott
Laurent Ott est actuellement formateur dans une école d’éducateurs, il a été longtemps enseignant et directeur d’école à Longjumeau dans l’Essonne.

2ème partie : Au quotidien

Organiser pour permettre, Claude Beaunis
Claude Beaunis présente dans cet article l’organisation de sa classe en début d’année pour permettre aux différents langages, définis par Paul Le Bohec dans son livre L’école réparatrice de destin, de trouver leur place.

Le porte-poèmes, Sylvie-Anne Guergnon
Sylvie-Anne Guergnon est enseignante dans une classe de cycle 3 (CE2) à Saint-Erblon (Ille-et-Vilaine), elle nous présente un outil qui a permis aux enfants de s’engager dans la création poétique.

C’est en parlant qu’on apprend à parler, Juliette Gasselin et Nicolas Go
Juliette Gasselin est enseignante en CE2/CM1 dans l’école de Pouldreuzic (Finistère). La « part du maître » est essentielle dans son témoignage : l’écoute et la prise en compte de l’expression ont permis à une parole individuelle de rejaillir sur le collectif.

De la cage au tipi, Pascale Borsi
Pascale Borsi enseigne en CP /CE1, elle utilise les « cages à fils » de Paul Le Bohec et nous présente ce qui peut en découler …

L’orthographe, cette indispensable, Paul Le Bohec
Ce texte de Paul Le Bohec présente les invariants de sa pratique pédagogique : la pensée, la réflexion, l’imprégnation le tout en interaction avec l’expression et la création, moteurs du développement affectif de l’individu.

CréAtions

Édito : L’eau, chantier CréAtions

Bord de mer , Danielle Maltret

Le carbone hectographique, Olivier Lamaud

Mémoire vive
L’association a 40 ans, Amis de Freinet

Second Degré

Une classe co-auteure de BT, Patricia Quinsac

Parler sans bruit, échange d’idées

Maternelle

Pour que la maternelle fasse école, Agnès Joyeux

Manifeste pour mettre le CP à l’école maternelle, Christian Rousseau

Grenouille ou crapaud ? Recherche documentaire en grande section, Sylvie Pralong

Chantier Outils

Méthode naturelle et outils, Eric Joffre

Actualités
Éducation : Pour une école publique au service de tous les enfants, CA de l’ICEM
Littérature jeunesse
Livres
Éditions ICEM
Sites

Pour vous abonner

ICEM-Pédagogie Freinet
10 chemin de la Roche Montigny
44000 Nantes

02 40 89 47 50
secretariat@icem-freinet.org

07
Avr
09

Gardes à vue : à bas l’abus !

Gardes à vue : à bas l’abus ! : emission « Là bas si j’y suis », 24 mars 2009


Une voiture mal garée, un ticket de métro mal oblitéré, des jeunes qui militent ; la police arrive, la mayonnaise monte : insulte à agent, rebellion… et hop, vous voilà en garde à vue !
Un demi-million de Français sont passés par là en 2008, et ce n’est certainement pas l’augmentation de la délinquence qui peut expliquer une hausse de 67% des gardes à vue en 7 ans. Alors pourquoi une telle explosion ?
un reportage de Charlotte Perry

Programmation musicale :
– Petit peuple : Mon policier
– Le brigadier : Rappel à l’ordre
La bàs si j’y suis : Gardes à vue : à bas l’abus ! 1° partie
La bàs si j’y suis : Gardes à vue : à bas l’abus ! 2° partie, Suite du reportage de Charlotte Perry

Programmation musicale :
– NTM : Police
– François Béranger : A force




septembre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives